L'histoire du 137

retour à l'accueil

le 137


            A partir d'un cliché du musée postal (bon à tirer réalisé le 5 février 1907), Jean STORCH et Robert FRANCON (Les timbres postes au type semeuse camée de 1907, tome 1, 1981) montrent que la décision d'émettre ce timbre fut prise le 15 Janvier 1907. Ce timbre a une taille de 20 mm X 24 mm dont une zone imprimée de 18,25 X 22,25 (Les semeuses de 1907, Robert GALLON, étude 28, p2, Ed. le monde des philatélistes).


Ce  timbre fut émis pour la première fois le 6 mars 1907 en carnet de 40 timbres (Fig. 2). Ces carnets se composent de 2 feuillets de 2 fois 10 timbres. Entre chaque feuillet, un papier paraffiné est disposé pour les protéger. Les timbres émis pour ces carnets sont au type I (classification actuelle) ou I B selon P. MARION (Le dictionnaire des semeuse à types multiples, P. MARION, 1974, Ed. SAJIC). Le papier utilisé est épais, non rugueux et blanc et ne sera plus utilisé en 1910. Suivant les auteurs, il est baptisé papier B (Les timbres postes au type semeuse camée de 1907, J. STORCH & R. FRANCON, tome 1, 1981) ou papier 2 (Les semeuses de 1907, Robert GALLON, étude 28, p2, Ed. le monde des philatélistes).

Fig. 2 : carnet 40
Figure 2 : Première série du carnet de 40 timbres de 5c à l'effigie de la semeuse camée (scan du catalogue Maury Cérès & Dallay)


            Les timbres pour carnets sont obtenus par tirage à plat de feuilles de 240 timbres (Les semeuses de 1907, Robert GALLON, étude 28, p2, Ed. le monde des philatélistes). Ces feuilles se décomposent en 2 demi-feuilles de 120 timbres contenant chacune des blocs de 2 fois 10 timbres (Fig. 3). Le scan de la figure 2 m'a été fourni par un ami collectionneur semeuse13 qui vous anesthésie par la qualité des pièces qu'il possède. Il s'agit d'une demi feuille au type IIA ayant servi pour l'élaboration des carnets à partir de 1910.


Fig. 2 : feuille de carnet
Figure 3 : Scan d'une 1/2 feuille de 240 timbres pour carnets fourni par un ami collectionneur de semeuse13. Une pièce rare !




        Le 19 mars 1907 des feuilles à plat de 300 timbres sont émises pour la vente courante. Ces feuilles sont coupées en  en 2 demi feuille de 150 pour la distribution dans les points de vente. Chaque demi feuille est constituée de 6 blocs de 25 timbres (2 blocs en vis à vis X 3). L'espace entre les blocs est d'une longueur égale à 1/2 timbre horizontalement et à 1 timbre verticalement. Chaque demi feuille contient donc 3 millesimes (Fig.4).



Figure 4si vous avez une image de ses demi-planches de 150, n'hésitez pas à me l'envoyer ! Merci d'avance



            En 1908, les premières roulettes françaises apparurent. Là encore, le 137 était le support de cette innovation. Ces timbres à l'effigie de la semeuse 5c vert furent tirés en feuilles de 300 (Fig.5). Chaque demi feuille de 150 est constituée de 2 blocs de 75 timbres (5 x 25) séparés verticalement par un espace d'un demi timbre (Les semeuses de 1907, Robert GALLON, étude 28, p2, Ed. le monde des philatélistes).

137_roulette
Figure 5 : Demi-feuille de 150 timbres roulettes fournie par semeuse13 et fort bien analysée par
Jean Luc R (http://philatelie-roulette.blogspot.com/2007/01/semeuse-came-5c-vert.html)



                   Etant donné la surtaxe de 5 centimes sur les carnets complets, leur succès fut très relatif. En conséquence, l'administration postale décida d'éliminer ce surcoût par l'arrété du 25 avril 1910 (Echo de la timbrologie N° 1767, Octobre 2003, R.V. GOUDEAU). A compter du 1er Mai 1910 ces carnets furents vendus au tarif de 2 francs. Cette deuxième série de carnet correspond au 1er carnet avec la surcharge " Prix réduit : 2 francs " (Fig. 6). Il existe un minimum de 6 surcharges différentes suivant la couleur d'encre et la technique de surcharge utilisée (typographique ou manuscrite). Cette baisse de prix se traduit par une quasi rupture de stock conduisant à la rédaction d'une circulaire du 22 Aout 1910 demandant aux postiers de vendre ces carnets uniquement aux personnes en faisant spécifiquement la demande (Echo de la timbrologie N° 1767, Octobre 2003, R.V. GOUDEAU).

carnet II
Figure 6 : Deuxième série de carnet avec surcharge (scan du catalogue Maury Cérès & Dallay)



                   Afin de remédier à ces surcharges plus ou moins homogènes, une troisième série de carnet apparu à la fin de l'année 1910. En façade, deux changements sont notables (Fig. 7) :
        i) le nouveau prix de vente à savoir 2 francs,
        ii) le terme "figurine" est remplacé par "timbres-poste"
.

            La véritable nouveauté philatélique ne réside pas dans les changements de la façade du carnet mais dans l'apparition du type IIA du N°137 en même temps que ces carnets. Les feuilles paraffinés sont toujours présentes entre les feuillets de timbres.

carnet III
Figure 7 : Troisième série de carnet avec nouvelle tarification à 2 francs (scan du catalogue Maury Cérès & Dallay)


                   En 1911, ces carnets de troisième génération reçoivent eux aussi une surcharge " ANNULE " apposée manuellement avec des tampons à encre violette sur la couverture et sur chaque timbre (Fig. 8 et 9). Ces surcharges ont généré de nombreuses variétés en raison de leur réalisation manuelle (Les timbres postes au type semeuse camée de 1907, J. STORCH & R. FRANCON, tome 1, 1981).

si vous avez une image de ses carnets annulés, n'hésitez pas à me l'envoyer ! Merci d'avance
Figure 8 : Couverture de la troisième série de carnet avec surcharge "ANNULE" (scan de ...)



si vous avez une image de ses timbres annulés, n'hésitez pas à me l'envoyer ! Merci d'avance
Figure 9 : Timbres de la troisième série de carnet avec surcharge "ANNULE" (scan de ...)

                  En 1916, une quatrième génération de carnet voit le jour pendant la "dernière guerre". L'heure est aux économies d'où l'utilisation d'un papier de Grande Consommation (gris, chamois ou blanc) ou du papier X. Ce dernier type de papier, appelé aussi papier CLUZEL, est de qualité supéreure, très blanc et pré-engommé. Ce papier avait été commandé en 1912 pour faire des essais de carnets et le stock restant est donc utilisé pour cette quatrième série de carnets. D'autre part, les feuillets paraffinés disparaissent (Les timbres postes au type semeuse camée de 1907, J. STORCH & R. FRANCON, tome 1, 1981). En dehors de cela, ces carnets sont identiques à ceux de la troisième génération (Fig. 10).

si vous avez une image de ses carnets de 1916, n'hésitez pas à me l'envoyer ! Merci d'avance
Figure 10 : Quatrième série de carnet (scan de ...)


                 En 1919, les cinquième et sixième série de carnet apparaissent avec une différence majeure à savoir que les 4 pages sont imprimées avec notamment en page 2 l'inscription " Taxes révisées le 12 Aout 1919 ". Ces carnets sont réalisés avec du papier GC (cinquième génération) ou du papier de qualité (sixième génération) (Fig. 11 et 12).

si vous avez une image des carnets de cinquième génération, n'hésitez pas à me l'envoyer ! Merci d'avance
Figure 11 : Carnet de la cinquième série sur papier blanc (scan de ...)



si vous avez une image de sixième génération, n'hésitez pas à me l'envoyer ! Merci d'avance
Figure 12 : Carnet de la sixième série sur papier GC (scan de ...)


                 En 1921 parait la septième et dernière série de carnet du 137 sans publicité sur papier blanc. La différence avec les précédents réside dans la mention " loi du 29 Mars 1920 " en page 2 à la place de " Taxes révisées le 12 Aout 1919 " pour les précedents (Fig. 13).

si vous avez une image des carnets de septième génération, n'hésitez pas à me l'envoyer ! Merci d'avance
Figure 13 : Carnet de la cinquième série sur papier blanc (scan de ...)


               Il est intéressant de noter que des carnets publicitaires privés (BUSSANG) de 8 et 16 timbres ont aussi existé (Fig.14).

carnet_pub
Figure 14 : Carnet publicitaire (scan du catalogue Maury Cérès & Dallay)




Comme vous l'avez constaté, il me manque de nombreuses illustrations. Si vous possédez des carnets de 5c vert, pouvez vous m'envoyer un scan haute définition des couvertures (première à quatrième) ainsi que des timbres sur mon mail perso (semeuse22@free.fr).
Merci d'avance